Retour au Sommaire

Les petites réparations


Par Bolly - dernière mise à jour le : 2004-08-18

Rontudjuuu ! barre toi d'la Piou ! D'un commun accord avec mon ami Piou, nous avons pensé qu'il serait judicieux et très utile de consacrer une rubrique aux réparations. Surtout suite à notre collision l'été passé ;-) (voir la photo qui précède l'impact avec le photographe). Encore milles zexcuses Piou !!! (la prochaine fois, mets un casque ;-)

Les réparations... il faut savoir qu'une planche de surf prend plus de coups hors de l'eau que dans l'eau !
Par contre, quand c'est dans l'eau c'est souvent très grave et cela tient donc de la grosse réparation !
Hors de l'eau, ce sont plutôt des "petits" pets que l'on prend en chargeant la planche dans la voiture, en tournant dans la cage d'escaliers, en la posant contre le mur de la chambre, en la laissant tomber du toît de la voiture etc etc !!! Enfin, je suis certain que vous voyez très bien ce que je veux dire !!!
Il y a des petits dégâts qui sont irréparables ou qu'il est inutile de réparer... les enfoncements par exemple, les craquelures du glaçage ou les étoiles... ce sont des petites dégradations qui sont mineures car souvent il n'y a pas d'entrée d'eau... par contre, le passage sur le billard devient urgent quand il y a une voie d'eau.

Alors là, la démarche est systématiquement la même :

  • sortir la planche de l'eau au plus vite ;
  • ne pas mettre la planche au soleil car l'eau salée va faire jaunir le pain de mousse plus vite ;
  • si tu veux te remettre à l'eau et que tu n'as pas de board de secour, nettoies les bords de la fissure à l'eau douce et colles un pansement avec de l'adhésif, du chatterton, des autocollants... enfin ce que tu veux, du moment que cela empêche l'eau de rentrer !!!
  • avec un cutter ou une petite fraiseuse ou un autre outil contendant, éventre la planche à l'endroit du dégât, essaie d'aspirer l'eau avec la bouche, et fais sécher la planche... le plus longtemps sera le mieux !!! Fais-la sécher dans un endroit sec, aéré et chauffé mais pas en plein soleil.
    Gros plan sur le "pet" Attaque au cutter Scrounch avec la fraiseuse

    Lorsque tu estimes que le pain est sec, il faut avant tout poncer tout autour de la zône de l'accident et dire adieu au beau glaçage brillant !!! Le ponçage de cette zone est primordial car le shaper rajoute du styrène dans la couche du glaçage et le styrène empêche une bonne adhérence avec toute autre superposition de résine et de fibre... alors au début tu croiras que c'est bien stratifié et puis après quelques semaines la réparation va se délaminer sous l'effet du soleil et du sel... Donc il faut bien poncer jusqu'à ce que tu atteignes les premières couches de fibre de verre ;
    - mon conseil : afin d'optimiser l'adhérence entre le pain et la future réparation, j'utilise de l'ESSENCE F pour bien nettoyer la planche et enlever toutes les impuretés qui pourraient créer une délamination comme la wax, un corps gras, la poussière, le goudron, du sel cristalisé, etc...
    - si c'est un enfoncement profond, il vaut mieux gratter le pain de mousse et enlever de la matière écrasée, jaunie et salée pour y couler un mélange bien blanc de résine et de micro-ballon (je rappelle : micro-ballon = poudre blanche de fibre de verre qui ressemble étrangement à de la coke et qui est disponible chez votre fournisseur de résine et de fibre de verre).

    Voilà un ptit trou bien propre ! Et Glou et Glou et Glou Pas bon pour sucrer les fraises !

    Mon conseil : avant de couler le mélange, je fabrique souvent une sorte de petit coffrage (comme pour le béton sur les chantiers) afin déviter que la résine ne dégeule de partout et dégueulasse toute la zone de réparation. J'utilise souvent de l'adhésif et je superpose plusieurs couches en faisant des petites parois verticales de parts et d'autres de la fissure. De toute façon, il ne faut pas se faire d'illusion, une réparation sur un dégât suite à une voie d'eau se verra toujours... même si la réparation est bien faite une fois que le pain a bu de l'eau salée : il jaunit... c'est une réaction chimique inévitable... alors certains superposent à la réparation un ptit morceau de tissu de couleur ou un dessin quelconque... (fleur, papillon, logo) pour masquer le futur jaunissement... ; - si c'est juste un éclatement de la fibre sans gros enfoncement comme ça arrive souvent sur les rails, alors tu n'es pas obligé de creuser la matière et d'y couler un mélange micro-ballon / résine ; - aussi, avant de coller la fibre et la résine par dessus, je délimite avec de l'adhésif assez large, la zone que je veux recouvrir et celle que je veux protéger et donc je fais comme un masque tout autour l'endroit à stratifier. Ceci pour éviter de mettre trop de résine et sur une trop grande surface... donc je délimite la zone poncée qui sera restratifiée ;

    Gros plan sur le coffrage Voilà le "béton" est coulé Juste après le démoulage...

    Une fois le petit mélange de résine / micro-ballon sec, il vous faudra sûrement remettre un ptit coup de ponçage pour bien égaliser la réparation et s'assurer qu'il n'y a pas de relief en surface de la planche au niveau du remplissage. Bon si c'est sur le pont, ça ne changera rien, mais sur le rail ou sur la carène ça peut modifier les réactions de la planche... quoi qu'à notre niveau, j'me demande si on est capable de le sentir... (?!) - une fois poncée, il est temps de passer à la stratification et de venir coller un petit pansement par dessus la réparation pour colmater le trou et éviter toute entrée d'eau possible. Là, il faudra préférer une fibre de verre très légère et très fine (± 120 gr/m2), pas besoin de superposer du 300 gr/m2, il faut que cela soit le plus discret possible... ; - donc tu découpes votre petit "sparadra" de fibre de verre en prenant soin d'avoir un carré ou un rectangle de fibre le plus propre et le plus net possible au niveau des quatres côtés... coupé droit et sans "barbe" de fibre qui bave... - avec un pinceau tu appliques le petit pansement pour qu'il épouse le mieux possible la zone de réparation et pour qu'il n'y ait plus aucune possibilité de voie d'eau à cet endroit. Sur les rails, c'est le plus difficile car il faut souvent insister longuement pour que le petit pansement épouse bien l'arrondi et y reste collé. A l'heure actuelle, avec les rails "carrés" et acérés sur l'arrière des planches, c'est encore plus compliqué. Mon conseil : je passe une très fine couche de résine sur la zone à recouvrir 20 minutes avant d'y apposer le petit pansement. Ainsi, y a une fine "sous-couche" encore un peu collante qui va faire en sorte que la fibre de verre se colle parfaitement à l'endroit de la répa. Ensuite avec un nouveau mélange de résine, tu passes une petite couche avec le pinceau par dessus la fibre et le tour est joué ; - laisse sécher quelques heures et un dernier coup de ponçage s'impose avant de glacer la zone réparée. Il faudra poncer avec précision pour effacer au maximum le relief causé par la superposition de fibre de verre et éviter un petit "bourrelet" au niveau du joint entre la planche et la réparation.

    Masquage et microballon poncé Le sparadrap La stratification du sparadrap

    Une fois satisfait du ponçage, prépare ton mélange de résine avec les 3 ou 4 % de styrène et applique le avec un large pinceau par dessus toute la réparation sur la zone poncée, le plus finement possible en prenant soin de ne pas laisser traîner de bulle, de poil de pinceau ou de tout autre "animal" ;-)
    Laisse sécher quelques heures et avec un papier de verre hyper fin, applique-toi pour faire un ponçage à l'eau le plus finement possible pour réduire au maximum l'épaisseur du glaçage mais sans attaquer la couche de fibre de verre ! Si jamais t'es allé trop loin et que tu aperçois le quadrillage de la fibre de verre, ponce un peu plus et recommence le glaçage jusqu'à ce que tu sois satisfait.

    Le glaçage vu du dessus Le glaçage vu du dessous



    http://www.chevauchonde.net/