Retour au Sommaire
La Stratification

La pose des Ailerons

Le Glaçage

Par Piou - dernière mise à jour le : 2003-11-09

La pose des ailerons est la dernière étape de la fabrication avant le glaçage final. Elle peut être faite après mais tu risques de gâcher ton beau "glass" tout frais.

1) Les combinaisons d'ailerons courantes

Le Single : l'ancètre ! Encore très utilisé sur les longboards et Malibu. Il est maintenant systématiquement monté dans un boitier (souvant US) car sa grande taille (> 18 cm) le rend trop encombrant pour le transport. Sa principale qualité est de combiner un bon guidage avec une trainée minimale. Son comportement sur les vagues molles est bien meilleur que toutes les autres combinaisons d'ailerons. Malheureusement, il montre ses limites sur les vagues raides ou dès que le rider fait prendre de l'angle à sa planche. On peut bien sûr monter dans ce cas un aileron plus long mais cela reste limité.
L'aileron est plutot grand (17~25 cm) mais il est courbé vers l'arrière et les ailerons de planche à voile ne conviennent donc pas (trop droits et rigides). Pour les longboards, le centre de l'aileron est généralement positionné à 25~30 cm de l'arrière.

Le Single avec petits ailerons latéraux : Beaucoup de longboards modernes possèdent deux petits ailerons latéraux qui permettent au longboarder d'attaquer des vagues plus raides et des prises d'angles plus incisives. Généralement, ils sont démontables afin de pouvoir facilement alterner surf cool et conduite plus agressive. Grâce à leur efficacité, la longueur de l'aileron central peut rester raisonnable (~20 cm).
Ces deux petit ailerons (~9 cm) sont placés environ 15 cm en avant du grand aileron central. Leur profil est plat à l'intérieur et convexe à l'extérieur. Le pincement est généralement faible.

Les Twins : Un peu has-been mais ils gardent un petit charme root bien sympa. Ils ont été inventés dans le but de corriger le manque d'accroche en virage du single. On voit bien sur le dessin que même avec de l'angle, on a toujours au moins un aileron qui garde un bon appui dans l'eau sur toute sa surface. De plus, le pincement des deux ailerons permet d'effectuer des virages plus serrés (voir plus bas à "pincement"). Actuellement, ils ont été supplantés par la combinaison "Thruster". On les trouve encore sur des surfs de type "Fish" (planche courte et large pour petites vagues molles).
Les deux ailerons de taille moyenne (~12 cm) sont placés à 25~30 cm de l'arrière pour un surf de type "Fish".

Le Thruster : La plupart des planches modernes et même certains longboards sont équipés en thruster.
Les trois ailerons sont de dimensions égales (hauteur~11 cm, largeur du pied ~11 cm). L'aileron central est biconvexe alors que les deux latéraux présentent une face interne plate et une face externe convexe.


2) Positions et Dimensions

La Position des ailerons : Plus les ailerons sont reculés et plus la trajectoire est stable et nécessite une conduite avec appuis du pied arrière. A l'inverse, des ailerons avancés rendent la planche plus maniable (et instable).

Quelques valeurs courantes mesurées sur des planches du commerce :

Modèle Type A B C Hauteur
aileron central
Hauteur
ailerons latéraux
Repères
Longboard 9'4" Noserider single 30 cm - - 23 cm -
Longboard 9' single + twin 26 cm 43 cm 30,5 cm 20 cm 9,3 cm
Natural Bic 7'9" single + twin 27 cm 39 cm 25,5 cm 20 cm 8,2 cm
Mini Gun Rusty 7' thruster 15 cm 34 cm 25 cm 12 cm 12 cm
Evolution Bic 6'10" thruster 16 cm 35 cm 25,5 cm 11,5 cm 11,5 cm
Thruster 6'7" thruster 13,5 cm 32,5 cm 26,5 cm 11,5 cm 11,5 cm

Le Pincement :Les deux ailerons latéraux ne sont pas montés parallèles mais ils sont "pincés", c'est à dire qu'ils sont orientés vers un point "virtuel" situé aux environs du nose. Cette distance de pincement (P) est mesurée entre la pointe du nez et le point de pincement. Généralement, ce point est situé à l'extérieur de la planche (P ~ 0 à 1m).
Quand le rider incline la planche, c'est l'aileron restant dans l'eau qui assure le guidage. Le pincement a tendance à envoyer l'arrière de la planche vers l'extérieur du virage et donc à raccourcir le rayon de virage. Plus le pincement est important (distance courte) et plus le surf tourne rapidement quand on incline la planche. Malheureusement, quand la planche est à plat sur l'eau, le pincement crée un freinage qui diminue la glisse.

L'angle de champ : Ce paramètre ne s'applique qu'aux deux ailerons latéraux qui ne sont pas fixés perpendiculairement au dessous de la planche mais qui forment un léger angle (3 à 8 °). Cet angle met en oeuvre un effet d'ancrage (à l'inverse de l'effet de foil) qui force l'arrière de la planche à s'enfoncer un peu dans l'eau et donc à renforcer l'effet des ailerons et du rail (merci à Nils pour l'explication).


3) Les montages mécaniques les plus courants

L'aileron amovible en boitier US : Généralement utilisé sur les longboards pour le montage de single.
Sur le schéma : Bleu=aileron / Noir= boitier / Jaune=mastic de résine / Rouge=stratification / Blanc=pain de mousse.

  • Pose le boitier sur la carène de ta planche (le dessous) et mets le en position.
  • Trace au crayon le contour du boitier sur la carène. Si le crayon ne marque pas, tu peux faire un léger ponçage sur la zone.
  • Découpe le trou que tu viens de tracer avec une défonceuse ou un gros cutter bien costaud (vas y cool).
  • Creuse généreusement la mousse de façon à permettre l'introduction facile du boitier.
  • Creuse encore un peu sur les côtés et sous la fibre pour augmenter le volume libre qui accueillera le mastic de résine.
  • Mets l'aileron dans le boitier. Cela facilitera la manipulation et évitera le ressèrement du boitier lors du durcissement de la résine.
  • Prépare un pot de yaourt de résine additionnée de micro-ballon (la quantité est difficile à déterminer : soit généreux)
  • La résine doit être faiblement catalysée (baisse la proportion de durcisseur) afin de ne pas créer de prise en masse (chaleur).
  • Coule la résine dans le trou.
  • Prépare des sopalins et introduit délicatement le boitier dans le trou. Eponge la résine qui déborde.
  • Remue doucement le boitier pour faire remonter les bulles qui auraient pu se coincer sous le boitier.
  • Positionne définitivement le boitier et immobilise le en scotchant l'aileron sur les côtés de la planche. Laisse durcir.
  • Il est conseillé de renforcer l'implantation du boitier US en faisant un pontage de résine qui rejoindra la carène et le pont. Le résultat est bien plus solide mais réclame un peu plus de travail.

    Découpe du puit de boitier d'aileron
    Détail du puit de boitier d'aileron
    Positionnement et collage du boitier d'aileron



    La planche étant stratifiée mais pas encore glacée, on trace  puis on découpe les puits qui vont accueillir les boitiers d'aileron.
    Dans le cas présent, on a un boitier central US et deux boitiers PowerDrive.
    La mousse est ensuite creusée doucement jusqu'à atteindre la stratification du pont mais sans abimer la couche de décoration.
    Détail : on voit ici un gros plan du puit du boitier US central. La mousse a été creusée jusqu'à la stratification du pont. La latte centrale a été découpée pour pouvoir accueillir le boitier. La mousse a été un peu évidée sur les cotés pour augmenter la surface de contact avec la fibre et donc renforcer l'ensemble..
    Aprés avoir coulé le mastic de microballon dans le puit, on introduit le boitier d'aileron équipé d'un aileron. Attention : afin d'éviter que des coulées de résine ne viennent coller l'aileron dans le boitier, il faut les protéger avec du scotch. Des poids sont placés aux extrémités du boitier pour éviter que la polymérisation du mastic ne repousse le boitier vers le haut. L'aileron est positionné puis immobilisé perpendiculairement à la planche.


    Les ailerons collés : Généralement utilisés sur les thrusters. Ce montage est solide, léger, économique (~100 fr), et ne vibre pas à grande vitesse. Son gros défaut, c'est le transport car il ne facilite pas l'empillement des planches dans les housses de voyage ou sur le toit de ta 2 chevaux. Le fait de ne pas pouvoir régler ou changer d'aileron ne me parait pas un gros inconvéniant pour les éternels débutants que nous sommes. Si tu t'appelles Kelly Slater évidemment, j'ai rien dis [;o)

    Sur le schéma : Bleur=aileron / Noir=Méches de fibre / Jaune=résine / Rouge=stratification / Violet=colle rapide / Blanc=pain de mousse.

  • Trace au crayon la position des 3 ailerons sur la carène.
  • Prépare des calles en bois ou en carton pour positionner les ailerons.
  • Assure toi bien des angles de champ et de pincement.
  • Avec de la colle cyanolite (super glue) ou de la colle à chaud (pistolet) colle les 3 ailerons.
  • Maintiens les en position avec les calles pendant le temps de collage (quelques secondes).
  • Effiloche un peu de fibre de verre de façon à obtenir des mèches un peu plus longues que le pied des ailerons.
  • Prépare un peu de résine.
  • Imprégne une mèche avec la résine et étale la contre le flanc de l'aileron.
  • Lisse la avec le doigt (gants utiles)
  • Fais la même chose au pied de chaque aileron.
  • Attends que tout durcisse.
  • Ponçage, ponçage, ponçage et ...re-ponçage !
  • Option pour renforcer : fais une couche de stratification de chaque coté de l'aileron. Le tissus doit recouvrir l'aileron et déborder de 3cm sur la planche.
  • Puis encore une fois, ponçage !

  • Démarche de positionnement des ailerons d'un thruster

    Tout d'abord, il faut tracer sur le dessous de la planche les centres des 3 ailerons (selon A, B, C). Ensuite, on matérialise au crayon l'axe des ailerons latéraux selon le pincement voulu grâce à une cordelette. Ensuite, tout dépend du montage mécanique de l'aileron (voir chapitre 3).
    Sur la photo ci dessous, Jojo le shaper positionne une cordelette attachée à 40 cm du nose (pour 40 cm de pincement) En déplaçant la planche, on aligne paralellement la cordelette et la latte centrale (visée avec un seul oeil). On écarte la cordelette sur un côté de la planche pour la placer au dessus du centre de l'aileron latéral. On trace au crayon l'axe du futur aileron. Dans le cas d'un aileron collé, on positionne l'aileron latéral sur l'axe, on l'incline selon l'angle de champ prévu (~5°) et enfin, on fixe l'aileron à la colle rapide (superglue ou pistolet à colle)


    Les ailerons amovibles FCS : Généralement utilisés sur les thrusters. Depuis quelques années, on en trouve beaucoup sur les planches de série. Est-ce un bien pour nous ou pour les fabriquants ? Pour quelqu'un de bien outillé, leur installation est rapide à condition de posséder le kit de montage (la vente est réservé aux shapers). Sinon, sans le kit, leur montage est assez délicat.
    Ils sont légers. Ils sont démontables donc très pratiques pour le voyage. Les pros sont très contents car ils peuvent changer d'aileron selon le type de vagues. Mais ils ne faut surtout pas oublier qu'ils sont fragiles et même sans choc, la stratification se craquele autour d'eux au bout d'une saison.
  • Tout d'abords, en trouver en vente pour les amateurs (pas facile)
  • Se procurer le kit de montage (encore plus dur et cher)
  • Sinon, bidouiller calmement... bon courage.

    Il est possible de renforcer l'implantation des plugs FCS en faisant un pontage de résine qui rejoindra la carène et le pont. Le résultat est bien plus solide mais réclame plus de travail. Cette technique n'est malheureusement pas assez employée par les shapers industriels car elle nécessite plus de temps.

  • Technique light
    (pas bien ;-(
    Technique renforcée
    (bien :o)


    Les ailerons amovibles en boitier Power Drive : Généralement utilisés sur les thrusters ou ailerons latéraux de longboard. Les avantages sont à peu prés les même que pour les FCS mais ils sont bien plus robustes et le montage est accessible à l'amateur. Ils sont un peu plus lourd (à peine) et ils se vissent par le dessus ce qui oblige à percer la planche des deux côtés. Ce défaut se transforme en qualité puisque l'ancrage des deux côtés rend l'ensemble très solide.

    Sur le schéma : Bleu=aileron / Noir= boitier / Jaune=mastic de résine / Rouge=stratification / Blanc=pain de mousse.

    Suivre la même procedure que pour le montage d'un boitier US de single mais :

  • Le perçage se fera des deux cotés de la planche.
  • Le montage terminé, il faut arraser les parties du boitier qui dépassent avec une ponceuse électrique.

  • Tu peux trouver ailerons et boitiers à Hossegor chez SurFoam(voir coordonnées en bas de la page sur Les Fournisseurs "Où trouver du matos").
    Ces derniers temps, l'approvisionnement en boitiers et ailerons PowerDrive devient aléatoire. C'est bien dommage. La marque américaine Red-X produit des ailerons compatibles avec les boitiers PowerDrive. Affaire à suivre...
    http://www.chevauchonde.net/