Je ne sais rien faire

jeudi 15 juin 2006.
 
Petite chanson pour la fête de la musique au collège. Les 3ème7 se lancent dans le star-système, le public est chaud, on y va !

Cette chanson fût écrite en catastrophe une semaine avant le spectacle du collège. Pas trop le temps de finasser ! On a donc utilisé une chanson de Maxime Leforestier (merci Max ;-) . Les accords ont été un peu simplifiés (pour Cassandre et Elodie à la guitare) et les paroles adaptées par les élèves de 3°7 eux même.

Bon assez de bla-bla. Tout d’abord, tu trouves ci-dessous la maquette de répétition. Comme d’hab c’est un enregistrement rapide fait avec Audacity. La voix est à gauche et la guitare à droite. Utilise la balance de ton lecteur ou de ton ampli pour n’écouter que la guitare ou que la voix. Si tu laisse la balance au milieu, tu entends les deux.

MP3 - 3.1 Mo
Cliquer ici pour écouter ( fichier mp3)

Je ne sais rien faire


J'vais au collège comm' tous les ados,
Mais j'ai jamais trouvé ça rigolo.
Heureusement il y a les amis,
Car au collège j'ai jamais compris.

Refrain :
 Mais je ne sais rien faire,
 Je fais tout de travers,
 Je serai toujours de trop sur terre.

Histoire Géo .... Math et SVT,
Je sais ça m'a jamais trop éclaté.
Je prend les cours, tout en rêvassant,
En pensant au week-end, qui m'attend.

Refrain

On m'a donné des cours d'sexualité,
Ca m'a beaucoup beaucoup intéressé.
Mais quand j'ai voulu essayer l'amour,
j'ai bien vu que les cours étaient trop courts.

Refrain

Si je savais raconter des histoires,
Je changerais le monde tous les soirs.
Si je savais aussi parler d'amour,
Je changerais de garçon (fille) tous les jours

Refrain

Et puis le monde n'a plus voulu de moi,
Ca recommence comme chaque fois.
Et puis le monde n'a plus voulu de nous,
Alors tant pis, on s'amus' comm' des fous.

Refrain

Et puis un matin d'un coup on grandit,
On s'aperçoit qu'le collège est fini.
Nous on s'en va direction le lycée,
Et on promet de n'pas vous oublier.

Refrain

C’est drôle comme une chanson des années 70 peut avoir du succès auprès des "djeuns". La magie des mots ? Le balancement du tempo ? Ou tout simplement le plaisir naturel de chanter ensemble...

Pour les incultes, Maxime LeForestier est un chanteur engagé qui a donné le meilleur de lui même sur les barricades de mai 1968. Quarante ans plus tard, il nous fait toujours rêver avec ses balades langoureuses ou espiègles. On lui doit entre autres : San-Francisco, Comme un arbre, Education sentimentale, Mon frère, Ambalaba, J’aurai ta peau (contre la mienne), Né quelque part... En savoir plus

Bon les 3°7, allez au boulot, on répète, on répète.....

Répondre à cet article

Forum