Une 6’3’’ très pinky... très flashy !

vendredi 1er mai 2015.
 

Bonjour à tous... Eh bien voilà... La planche est presque finie et au moment où je vous écris ces quelques lignes... je me réserve quelques heures de ponçage à la main et au papier carrosserie pour la rendre lisse et brillante.

Dans le dernier article, je vous avais laissé en haleine juste avant d’attaquer la décoration et la stratification de cette nouvelle planche.

Pour la plose des plugs et du boîtier dérive... rien de particulier... En terme de décoration, cette fois-ci j’ai opté pour des couleurs pétantes voir "fluos" même si au résultat c’est moi "flashy" et moins opaque que je l’avais espéré. J’ai utilisé des pigments en poudre et malgré un surdosage, je n’ai pas réussi à opacifier la résine et le pain de mousse reste légèrement apparent. Sur le pont j’ai fait un premier foamtint rose au droit du patch de renfort et puis une stratification en résine teintée rose ; pour obtenir au final deux roses translucides dont un plus clair que l’autre.

Pour la carène, j’ai procédé à l’identique, sauf que j’ai fait un foamtint bleu général y compris les rails jusqu’au patch du pont. Et ensuite la première stratification de la carène en résine translucide bleue pour densifier le bleu et tenter de masquer les "imperfections" de la surface en polystyrène. Je voudrais signaler aussi que cette première expérience avec ce tissus Vector Carbone est assez concluante même si j’ai sué plus d’une goutte pour le mettre en place. A moins d’être équipé de "supers ciseaux" (ce qui n’est pas mon cas !), ce tissus est assez difficile à couper et il est vraiment compliqué de respecter la régularité de la coupe... Pour finir, j’ai trouvé une solution bâtard avec des lames de rasoir toutes neuves... ça coupe plus que bien et j’ai réussi à m’en sortir ainsi... Pour la stratification à proprement parlé, la solution est de stratifier ce tissus superposé d’une couche de fibre de verre car je pense que c’est quasi impossible de le poser et de le résiner correctement seul.

Dans mon cas, j’ai évité le problème des rabats sur rails pincés en délimitant ce tissus à la surface de la carène uniquement... Par contre, pour les channels... ça a été une autre paire de manches !!! Les petits fils d’aramide tissés qui maintiennent la fibre de carbone sont plus rigides que celui-ci et ils épousent difficilement les angles marqués ou pincés... Ma solution a été d’appliquer un film de résine sur les parties délicates... d’attendre une heure de séchage et de stratifier seulement à ce moment là... De ce fait, le tissus adhère plus facilement aux angles et arêtes... C’est du bricolage... mais ça marche...

Une particularité sur cette nouvelle planche, j’ai réalisé le pinline directement au droit de la jonction du bleu et du rose après les premières couches de stratification... la jonction n’était pas très très belle et j’ai donc fait un pinline blanc un peu épais délimité par deux fils de carbone pour masquer les imperfections résiduelles... et ensuite j’ai stratifié par dessus... pourquoi pas ? Ça marche aussi...

Pour les étapes suivantes... je ne m’attarde pas... j’ai stratifié couche par couche... en cutlap... avec petit ponçage des reliefs et imperfections entre chaque couche pour éviter les bulles et escaliers... Pour le système d’attache du leash, je reste un grand adepte du pontet... à l’ancienne... C’est assez facile à réaliser... très économique... ultra solide et évite toute entrée d’eau dans le pain à cet endroit là !

Au final, j’ai procédé comme pour la 6’8" et la 7’6’’... toute la stratification est en époxy à cause du pain de polystyrène, mais le hotcoat et le gloss final sont en résine polyester. C’est beaucoup plus rapide et simple à faire... sans mauvaise surprise... plus facile à poncer et à faire briller si besoin.

Dans un dernier article... je vous confierai les dernières photos du bébé fini et avec un peu de chance des premières impressions à l’eau ;-)

Répondre à cet article

Forum