Réparation de surftech - Suite et fin

lundi 12 mai 2014.
 
Du ponçage à la mano et une déco classique "valeur sure" pour finir la réparation.

Et voilà... ça sent bon la fin...

Avant le ponçage final, j’ai tiré un film de résine polyester + styrène pour remplir les petits trous et surtout faciliter le ponçage qui précède la phase "décoration". La résine une fois durcie, un ptit coup de ponceuse excentrique au gros puis moyen grain... et pour lisser le tout : de l’huile de coude et du papier grain fin à l’eau. J’ai surtout insisté sur la carène et les rails... le pont n’exigeant pas spécialement une planéité parfaite. Celui-ci va quand même accueillir une bonne couche de wax qui cachera les misères et qui accrochera d’autant mieux qu’il y a quelques imperfections... Par contre les imperfections de surface qui pourraient se faire sentir dans la glisse de la planche, j’ai donc été plus regardant sur les rails et la carène. Mais bon... je ne vous cache pas qu’il reste quand même quelques légères petites "bobosses" millimétriques par ci... par là...

Ensuite il va bien falloir masquer et cacher toutes ces horreurs !!! Après quelques recherches et demandes de renseignements à gauche, à droite... il s’avère que le posca et/ou le spray restent les solutions les plus adaptées et aussi très peu onéreuses... Chez Montana ou Molotov, la bombinette de spray est entre 4,50 € et 4,90 € ce qui peut être intéressant pour une déco à petit budget. Pour rester dans l’esprit Takayama, je me suis inspiré du damier qui est sur le nose de la "In The Pink" pour le décliner aux couleurs du Model T et qui va donc venir masquer cette moche réparation !!! Chronologiquement, j’ai donc procédé aux différentes phases de masquage avec du tape de peintre... 1)-phase du blanc en primaire d’accroche et pour le damier blanc 2)-phase du noir pour les carrés noirs 3)-phase du bleu (presque le même !) pour les carrés bleus 4)-phase du vernis de couverture et de finition (mate, satinée ou brillant... ça c’est vous qui choisissez...) Et pour finir le tout, encore de l’huile de coude et du papier à l’eau type carrosserie en grain "2000" pour être au plus fin et adoucir les derniers petits "reliefs" et pour avoir au toucher une peau de fesse !

Le résultat final n’est pas trop moche... c’est dans l’esprit... C’est une réparation de la dernière chance et ça reste de la réparation d’amateur de shaper de garage... Peut-être que 3 lattes en bois auraient suffi plutôt que 5 ensembles en carbone ( ?)... Peut-être une réparation moins large ( ?)... J’ai privilégié la solidité à la légèreté... On verra bien... Maintenant yapluka mettre le paquebot à l’eau... Elle a pris du poids... C’est inévitable... Pour une 9’6’’, la technologie Surftech favorisait un longboard très léger et maintenant je dirais qu’elle est en poids intermédiaire entre une planche tradi et une technologie sandwich... un petit kilo en plus... mais toujours plus léger qu’un baobab traditionnel. La cassure ayant été faite en plein milieu, ça ne devrait pas trop perturber son comportement d’avant... enfin... c’est ce que j’espère... Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de ses réactions et de son nouveau comportement dans les vagues.

A bientôt !

Répondre à cet article

Forum