Au bout de la route

dimanche 8 juillet 2012.
 
Mission accomplie : les deux Mini Simmons sont terminés et ont fait leurs premières courbes dans les vagues.

Bonjour à tous

Voici donc le dernier article qui conclut l’aventure des Mini Simmons et le petit "pari" que l’on s’était lancé sur la plage l’été dernier : "on s’fait une planche à moins de cent euros ?"

Alors si on veut être vraiment honnête, le pari a été "presque" tenu ! En effet, on avait sous estimé la quantité de résine et vu un peu court. Les dérives "maison" ont consommé plus de résine que prévu et des effets imprévus de "peau d’orange" dans les stratifications nous ont obligé à racheter plus de résine... sans oublier quelques "consommables" supplémentaires et au final les planches auront coûté 120 euros pièce.

Quoi qu’il en soit, les deux planches sont finies, glossées, polishées et contrairement à ce que certains pensent sur l’époxy (et que je pensais aussi avant...) : il y a moyen de faire briller !

Ma conclusion perso sur l’époxy reste inchangée et personnellement je préfère la résine et stratification traditionnelle. Certains diront que l’époxy est moins polluant et je "conteste"... L’absence d’odeur forte ne justifie pas du tout le côté non polluant de cette résine. Il y a une odeur moins forte mais il y en a une... et en plus l’époxy est une résine hyper allergisante... qui est tout autant un poison que la résine polyester. Elle est plus chère mais surtout ce qui m’a "gêné" c’est la perte de temps à attendre que la résine se solidifie et ne soit plus "collante". C’est un avantage pour ceux qui préfèrent travailler lentement et qui manquent un peu d’assurance dans le geste... mais perso je préfère la résine tradi qui gélifie en 20 minutes et qui se retravaille très vite dans les heures qui suivent. Le nettoyage des outils et surtout des pinceaux est également un peu pénible car ils restent toujours un peu collants... Le tas de déchets et les restes de fabrication sont exactement identiques et polluent autant. Et pour conclure, la phase finale du gloss est très pénible aussi car cette résine est "imprévisible" et malgré des conditions de température et des dosages précis respectés, les résultats sont parfois très aléatoires... beaucoup plus qu’avec la résine polyester. Il y a d’autres projets dans les tiroirs mais ce qui est certain, c’est que le gloss final se fera en polyester ! Mais au final, les deux planches sont réussies et fonctionnent à merveille !

Nous avons eu trois séances d’essai dans des conditions différentes et dans les trois cas, ce fut très très satisfaisant ! Première session dans un joli 1,20 m presque glassy : ça passe nickel... Deuxième session (photos de l’article) dans un petit 50 à 70 cm clapoteux et mollasson : à notre grande surprise ça part bien et ça reste manœuvrant. Et troisième session dans un très joli 1,50 m glassy au début et avec des take off bien raides : plus difficile et moins d’assurance quand il faut se jeter dans le trou... Quelques beaux wipe-out et quelques bonnes claques sur les cervicales !!! Mais dans les trois cas, ce qui nous a stupéfait c’est la vitesse qu’il y a moyen d’atteindre avec ce genre de petite planche et la douceur de glisse sous les pieds. Le belly et le gros concave central sont deux éléments combinés qui demandent un peu de technique au niveau de la conduite mais qui en même temps ouvrent un très large éventail de possibilités de surf et de conditions exploitables. Bref un bilan extrêmement positif ! C’est certain : elles ne finiront pas sur le mur du garage !

Je termine ainsi en vous souhaitant un très bon été et que les conditions de surf soient bonnes pour tout le monde... et si on se croise à l’eau ; n’oubliez pas que ces deux planches sont "For friends to share" !

Répondre à cet article

Forum