Une planche à 100 euros

mardi 10 avril 2012.
 
Tout part d’un délire sur la plage... une planche à 100 euros... un ptit joujou pour l’été prochain !

Bonjour à tous !

Nous revoilà avec un nouveau petit défi... un défi de shaper de garage (et de jardin !) qui part d’un délire en regardant les petites vagues dérouler sur le sable chaud...

En fait, c’est un article dans un Surfer Journal qui m’a mis l’idée en tête... Deux jeunes furieux en train de surfer des pains de polystyrène bruts même pas stratés... des sortes de grandes biscottes un peu souples aux rails carrés... le genre d’engin que l’on n’imagine même pas surfer un jour... C’était aussi la "grande" mode du Mini Simmon, une espèce de planche très courte, très ronde, assez épaisse, très tendue montée en twin avec deux demi assiettes en guise de dérives. Grace à David Charbonnel (Alias : Mister SWOP) j’ai eu l’occasion de les observer de près et même de toucher les petits bolides (ou bollydes !)... une expérience tentante même si ce genre de petit surf ne doit pas dépasser les 6 pieds...sinon ce n’est pas un MINI SIMMON ! Et c’est donc plus qu’un défi pour Choubi et moi même qui ne surfons que très très très rarement des planches inférieures à 7’6" pieds !

J’ai la chance de travailler sur des chantier sur lesquels j’ai pu récupérer des pains de polystyrène haute densité de 120 x 100 cm et de 10 cm d’épaisseur. Sachant qu’il fallait moins de 100 euros de résine et de fibre pour faire une planche inférieure à 6 pieds, il m’a fallu exactement 2 minutes pour convaincre le Choubi de tenter l’aventure pour à peine 100 euros. Objectif : 2 mini simmons avec essentiellement des matériaux de récupération.

Dérives en bois faite "maison", pain de polystyrène de chantier, colle à bois à 7 euros le tube, une latte en bois à 2,50 €, 2 plugs à 1 euros pièce, un peu de papier de verre, quelques lames de cutter, du vinaigre blanc pour nettoyer les outils, des culs de bouteille d’eau minérale, du PQ pour s’éponger et nettoyer les outils, quelques gants en latex, quelques binouzes et des sacs poubelle pour les déchets.

J’ai donc découpé un pain de 120 cm en deux et assemblé chaque moitié avec deux pains entiers pour obtenir deux pains de 180 cm. Choubi s’est chargé de composer les outlines sur son logiciel 3D et avec les fichiers PDF, je les ai imprimés sur grand traceur pour obtenir les templates à taille réelle. Ceux-ci ont été collés sur les pains de mousse et découpés à la scie égoïne.

Et ensuite... éh ben... je vous prépare une autre petit montage et vous fais un peu languir jusqu’à la suite des travaux de "shape".

A bientôt !

Répondre à cet article

Forum