Maroc : jamais 2 sans 3

mercredi 9 septembre 2009.
 

Comme le titre l’indique : jamais 2 sans 3. En plein hiver bourguignon, quand la grisaille et le froid nous engourdissent, nous retournons surfer au Maroc (du lundi 23 février 2009 au jeudi 05 mars 2009). Pas à Agadir comme les années précédentes, mais bien plus au sud, à Mirleft (province de Tiznit). Geneviève et Christian d’Arna nous avaient parlé de ce surf camp l’été dernier. Quelques mails, quelques clics et hop ! Nous voici de retour au Maroc.

Aéroport d’Orly lundi 23 février 2009. Et c’est parti pour quelques heures, à peine, de vol.

Survol de L’Atlas (tout enneigé) ; on est bientôt arrivé.

Un taxi nous mènera de l’aéroport d’Agadir au surf camp. Je ne pense pas que le surf de Piou rentre dans le coffre ;-)

Quelle surprise ! Contrairement aux années précédentes, à la même période, tout est vert et fleuri. Cet hiver a été particulièrement humide au Maroc.

La nuit tombe sur le surf camp.

Après un excellent tajine, Piou apprend à faire le thé à la menthe.

Petit déjeuner avant notre première journée de surf.

La plage de Mirleft.

On passe au local pour prendre tout le matos. Sur les conseils d’Ahmed, on sort les longboards.

Matthieu (moniteur de surf bordelais) et Ahmed (le patron) chargent le 4x4.

Piou prend ses chaussons car surfer près des rochers comporte quelques risques.

Ce bras qui traîne derrière : pas de doute, c’est Piou.

Piou apprivoise les vagues marocaines.

Matthieu se rapproche des rochers.

C’est la fin de la journée. On remonte les planches au 4x4.

Dernier regard avant de retourner au surf camp.

Une nouvelle journée de surf commence. La houle a grossit un peu.

Seuls au monde.

Piou photographié par Matthieu avec notre appareil photo étanche.

Cool cette photo, non ? C’est un angle peu habituel.

Ce soir, c’est couscous pour Matthieu, Piou, Mimi, Karim et Sophie.

Avant de se mettre à l’eau, il ne faut pas oublier la crème solaire.

Entre la session du matin et celle de l’après-midi, une pause pique-nique s’impose.

Et lorsqu’il ne fait pas bon surfer, nous partons visiter Tiznit.

Tiznit est une ville réputée pour son argenterie berbère.

L’incontournable vendeur de menthe.

Par un jour de fort vent, nous partons nous balader dans l’arrière pays. C’est vraiment une région magnifique et calme, loin des coins hyper fréquentés par des légions de touristes.

Un petit thé au thym pour repartir du bon pied.

Piou fait le caméléon en bleu et ocre.

La végétation aux environs du surf camp est assez robuste pour supporter le poids de Sophie.

Comme chante Jean Louis Aubert : "ça y est, c’est fini ..." Il faut rentrer en France. Galère, galère !

Piou embarque à son tour. We will be back ;-)

J’aimerai remercier Ahmed, Bouchra, Karim, Matthieu, Mimi, Taoufik, Saïd .... merci à toutes et à tous pour votre accueil, votre gentillesse, votre excellente cuisine. Merci à Karim et Matthieu pour votre patience et vos conseils car lorsque je me mets à l’eau, ce n’est pas un cadeau ! Sophie.

Répondre à cet article

Forum